Maria CLARK

Artiste plasticienne. Les installations, vidéos et actions de Maria Clark utilisent volontiers l’art corporel et abordent entre autres les questions du genre et des frontières (mentale, physique et géographique).

Son travail a été présenté: aux Rencontres internationales Paris-Berlin-Madrid, à Lec Lec Tic Galerie (Nouméa – Nouvelle Calédonie), à la Biennale d’art performance BLURRR & Zaz festival (Israël), à la galerie Plateforme (Paris), la galerie G (Paris), La Générale (Paris), à l’exposition itinérante Vidéo’Appart (Paris), au Parcours d’art contemporain CARNE (Paris), aux Rencontres d’art contemporain (Cahors), aux Rencontres Paroles et corps d’immigration (Toulouse), au Festival-commando Désordre Urbain (Paris), au festival Belleville de bas en haut (Paris), au CRANE_Centre de ressources (Bourgogne), à LaMétive (Limousin), etc.

Maria Clark développe également une réflexion autour de sa profession de modèle vivant – voir l’article (elles@centrepompidou) -, pour « un modèle contemporain, actif, auteur et œuvrant » , et crée le Centre de ressources du modèle d’art. Elle écrit quelques textes et récits. Et organise ponctuellement en tant que commissaire des expositions et événements.

En savoir plus : Son site : http://mariaclark.net Médias & Publications Le Cerma (le Centre de ressources du modèle d’art) La plâtrière de Belleville (structure de création, d’édition, de production et de diffusion)

 

Actualité de Maria Clark : L’article de Maria Clark « Une brève histoire des modèles professionnels en France, et un point de vue personnel sur le modèle contemporain » est paru dans ECRITQUE 19 « Le nu, la faille, la censure », nov 2014

 

 

Laisser un commentaire